Voilà , les vacances sont finies et nous attaquons une nouvelle rentrée dès demain ! Parmi les choses que j'ai pu faire pendant cette semaine de repos , je vous présente ce livre :

2a2a3ed41f03e0cf0f213077e8e49871_300x300

Camarade lecteur, amie lectrice, heureux de te retrouver.
Franchement, si on m'avait dit que l'on se reverrait un jour, toi et moi.
Bon, tu sais comment les choses se passent.
Je ne vais rien t'apprendre.
Entre notre date de naissance et notre date de décès, il y a quelques moments dingues, des mauvaises passes et puis tout le reste.
J'ai retiré tout le reste pour t'offrir rien que des moments dingues et des mauvaises passes.
Et des moments dingues, aussi.
Et des mauvaises passes.
Et ainsi de suite.
Bien à toi.
Nr

Mon avis : Un bon moment de lecture ! Une découverte pour moi ;Petit, Nicolas Rey n’aime pas l’école, il fera pourtant une prépa HEC puis intègrera l’ESSEC. Mais ne se sentant pas à sa place dans cette voie, l’écrivain et journaliste qui se définit lui-même comme un électron libre, publie son premier roman en 1998. Mais c’est avec Mémoire courte, pour lequel il obtient le Prix de Flore, qu’il se fait connaître. Parallèlement à son travail d’écriture, il est également chroniqueur radio et animateur télé. Dans son dernier livre Un léger passage à vide mêlant fiction et autobiographie l’auteur nous raconte les turpitudes du narrateur, aussi dénommé Nicolas Rey. Entre scènes de vies, rupture amoureuse et cure de désintoxication, l’écrivain se livre à une réelle introspection. C'est sûr , je vais lire d'autres Nicolas Rey  !!!